Cette semaine, on enterre gratis.

Il va falloir mettre ses tags à jour, le web 2.0 est mort, vive le web3. C’est la tendance de la semaine. Et c’est le pape de la blogosphère himself qui le dit « Les blogs, ça y est, il ne faut plus en parler« . Comme on en est pas à une contradiction près, l’annonce est faite sur un blog, forcément. Bon cela dit ça à le mérite de « faire marrer ». Et puis surtout ça évite de répondre aux questions de certains acharnés/empêcheurs de tourner en rond sur le modèle de ces nouveaux types de médias emblématiques du Web 2.0. Pas grave, on a déjà trouvé de nouvelles belles histoires à raconter et à faire avaler. Vu aussi ce billet intéressant « Web 2.0 is over. And it’s a good thing. ». C’est déjà plus constructif que le titre ne le laisse entendre.

Finalement, tout ça n’est pas bien grave ni étonnant non plus, le Web 2.0 ne se résume pas aux blogs qui n’en sont qu’un épiphénomène, comme les pages persos l’ont été lors du 1.0. Heureusement, au-delà du buzz, il y a des gens qui essaient d’inscrire cela de manière plus pérenne. Car la réalité du 2.0 s’exprime plus par le saut que permettent la maturité de certaines technologies qui facilitent les modes de production et de distribution de contenus. Ce qui explique les mouvements sur le contenu utilisateur ou l’excitation autour de la vidéo.

J’en profite pour relayer l’info qu’Emmanuel Parody a soulevé sur son blog à propos de Denis Robert, un journaliste pas citoyen mais qui s’est mis les (biiiip) sur le billot pour sortir l’affaire Clearstream au grand jour et doit maintenant faire face concrètement et financièrement aux procédures judiciaires que cela entraîne. Eh oui, c’est aussi -et surtout- cela le journalisme, qu’il soit citoyen ou non. Bref, vous pouvez envoyer vos dons à son comité de soutien, ou envoyer vos chèques et dons à l’ordre de « Comité de soutien à Denir Robert » directement à BP 93602, 54016 Nancy Cedex. Tiens, c’est marrant, on a pas beaucoup vu la blogosphère s’exciter là-dessus. C’est vrai que les skyblogs sont plus préoccupés par la dernière soirée hype ou la dernière paire de baskets tendances.

Publicités

2 réflexions sur “Cette semaine, on enterre gratis.

  1. Envoyez également vos dons au comité de soutien de Ben Oït Quatorze, injustement retenu ces jours-ci en Turkménistan, où ils lui ont piqué son ordi de poche avec tout pleins de femmes à poil dedans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s