Pub ciblée sur Facebook : en France on peut dormir tranquille

Pour rebondir sur mon billet précédent à propos du fait que le réseau social Facebook comptait utiliser les infos personnelles de ses utilisateurs pour commercialiser de la pub ciblée, qu’il faut bien s’occuper durant les insomnies et que justement, Facebook me colle une grosse retape pour me vendre de la pub, je me suis livré à l’exercice. Moralité de l’histoire : si Facebook a une conception élastique de la morale justement, en France, on peut être tranquille (à moins d’avoir du mal à trouver une moitié et d’être éjaculateur précoce, les pubs qui tournent actuellement le plus sur ce réseau) : avant que cela intéresse quelqu’un dans l’hexagone, il va se passer un peu de temps. Démonstration.

Etape 1 : la retape. Une image valant mieux qu’un grand discours, je vois sur ma page d’accueil ce message de service hautement subliminal :

facebookpub-retape.jpg

Etape 2 : comme je suis d’un naturel curieux, et ben je clique. Et décide de me mettre dans la peau d’un petit malin planqué dans un arrondissement de l’est parisien qui aurait des iPhone à refourguer – desimlockés de préférence, si si, ça s’est déjà vu. Je sélectionne donc les tranches d’âge qui m’intéresse, les mots-clés (en anglais, ça commence moyen) qui vont bien (tiens ? Pas de mot-clé iPhone ? Bon…), je tape super large sur les sociotypes : mariés, divorcés, concubins (non, pas les zoophiles, cherchez pas, y’a pas). Bon, il y a quand même Apple. De droite, de gauche, au « miieu »… je prends tout je vous dis, je suis un gars tolérant. Et bien, sans rire, en France, je peux adresser (environ, hein) 80 personnes (cliquer pour agrandir) :

facebookpub-noworries.jpg

Ultra-ciblée, la pub, qu’on vous dit… Waouuuuuu

MAJ du 23/11 : si malgré tout vous en avez marre d’être ciblé célibataire et/ou éjaculateur précoce, vous trouverez ici un mode d’emploi pour vous désactiver de Facebook. Et de poser la question qui fait tousser : pourquoi « désactiver » et non pas « supprimer » ? Que deviennent les données ensuite ?

Et aussi les raisons de son auteur à quitter le service. Je ne les partage pas toutes, mais le raisonnement se tient. A quand un groupe Facebook de ceux qui vont quitter Facebook (à moins que ça n’existe déjà ?). Oui, je sais, j’adore Brazil…

Publicités

Une réflexion sur “Pub ciblée sur Facebook : en France on peut dormir tranquille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s