Facebook et la pub : on abat les cartes

Vu sur Lemonde.fr cet article « Le site Facebook vent le profil de ses internautes aux publicitaires« . Et bien on y arrive donc. Forcément. Comment valoriser une audience autrement lorsqu’elle n’a aucune affinité avec la marque ? Quand la seule force d’un site sont ses utilisateurs eux-mêmes. Et que ces utilisateurs y livrent, beauté ultime de la chose, via des applications développées ex-nihilo, leur vie quotidienne, leurs endroits préférés, leurs vacances, leurs soirées, leur orientations politiques, leur films et musiques préférés et j’en passe. Ben oui, on promet le rêve ultime de tout publicitaire ou acheteur d’espace : le ciblage ultra précis.

Et quoi de mieux pour cibler que des plate-formes communautaires dans laquelle les internautes laissent une myriade d’infos personnelles, persuadés que le système est basé sur la confidentialité et la confiance ? Problème en l’espèce : Facebook est un site US. Et la législation sur les données personnelles chez l’Oncle Sam est beaucoup moins contraignante que chez les bouffeurs de grenouilles. Dommage pour ceux qui ne s’intéressent pas encore à la question de la gestion de leur identité numérique, Facebook ne fera certainement pas d’exception pour quelques centaines de milliers d’inscrits.

Bref, l’utilisateur devient le moyen et la cible. Le média et le consommateur. On boucle la boucle. Google avait engagé le processus avec ses liens sponsorisés dans Gmail : les liens publicitaires sont contextualisés en fonction du contenu de l’e-mail. Mais n’est pas Google qui veut (et ça me fait un peu mal de le dire, mais il faut bien l’avouer) : l’expertise Google dans le domaine fait en sorte que les liens soient souvent pertinents, ou au pire non dérangeants. Bref, on est déjà habitué à l’intrusivité. Facebook ne fait qu’enfoncer le clou. La preuve ? Je ne vais pas me désinscrire du service. Juste continuer à maitriser attentivement ce que j’y fais : ne communiquer que ce que je veux rendre public ou semi-public.

En revanche, je ne vois toujours pas comment on peut valoriser Facebook à ce point. Ah au fait, tout le monde se rappelle bien que Microsoft a un pied chez Facebook. Tout le monde est serein là ?

Publicités

2 réflexions sur “Facebook et la pub : on abat les cartes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s