Après avoir pourri les trackbacks, attaquons les commentaires

On n’arrête pas le progrès… après que les spammeurs aient totalement dénaturé le système de trackback des blogs en essayant d’insérer des entrées en masse à partir de sites fantômes ou non afin de créer des liens factices et de s’approprier le page rank de blogs et sites populaires, voici que certains préconisent d’utiliser les commentaires des blogs pour créer du trafic sur des sites de vente en ligne. Jusqu’ici pré-carré de spammeurs sans scrupules postant de véritables annuaires de liens en commentaires planqués derrière des adresses e-mail bidons, j’ai eu un un léger frisson en parcourant la newsletter adressée aux membres d’un service d’affiliation déguisé en Social Shopping.2.0. Pour planter le décor, le service propose au quidam lambda de devenir lui aussi e-commerçant.

Pour revenir au sujet, on recommande donc dans cette newsletter aux membres de ce service, de cibler des blogs en affinité avec les produits mis en avant et d’y poster des commentaires (mais uniquement si vous avez quelque chose à dire hein, bien sûr) et de signer avec l’url et le nom du site créé avec ledit service afin que les utilisateurs qui réagiront ensuite aient un accès direct à la boutique (et en plus on leur facilite la vie alors qu’ils n’avaient rien demandé, rendez-vous compte). Et accessoirement tenter de gagner quelques backlinks.

Au-delà du fait que ce n’est pas une grande nouveauté, c’est compter sur l’intégrité sans failles des utilisateurs pour ne pas abuser du système, car, pour ceux qui ne connaitraient pas encore la manip’, cette découverte risque juste d’aboutir à du spam de commentaires en masse de blogs et sites spécialisés dans une thématique. De plus, dans l’absolu, je trouve le procédé un peu limite, un peu comme si une agence de marketing conseillait à Pixmania ou Rueducommerce de poster des commentaires sur les sites de news et tests produits avec un lien pointant sur leur site (sur la page produit, hein, faut être contextuel pour ne pas tromper le lecteur – néthique oblige). Tout le monde trouverait cela absolument scandaleux. La tentation serait alors grande de commenter positivement tel ou tel produit sur lequel la marge est plus élevée, par exemple.

Et dans le cadre d’un blog, où est la valeur ajoutée de ces liens vers des espaces marchands ? Je ne suis pas certain que la majorité des utilisateurs actifs de cette plate-forme d’affiliation qui ne commentaient pas dans les blogs jusqu’à maintenant le fasse subitement de manière désintéressée, et c’est bien normal : ils ne se sont pas inscrits à un système d’affiliation pour discuter de la pluie, du beau temps, des montres étanches et d’infobésité… Autant essayer de faire croire qu’ajouter des liens sponsorisés sur un site, c’est juste pour proposer du contenu contextuel…

Au final, c’est presque un appel à peine déguisé à la perversion d’un système qui a déjà bien du mal à s’organiser et se crédibiliser. J’ose espérer que cela est fait en toute méconnaissance de cause (mode bisounours-pays-de-candy on).

Bon, les trackbacks pétés, les commentaires saccagés… qu’est-ce qui pourrait bien être foutu en l’air comme outil communautaire ?  Ah ben, oui tiens, Mybloglog, on sent que ça frémit de ce côté là.

Au moins ça fera des heureux : Akismet et consorts ont de beaux jours devant eux.

Publicités

4 réflexions sur “Après avoir pourri les trackbacks, attaquons les commentaires

  1. Malheureusement, j’ai l’impression que ce n’est pas une initiative isolée… Si jusqu’à maintenant on s’en sortait avec les filtres et les systèmes du type capcha, si le procédé se généralise « humainement » sur une population large qui réalise de « micro » opérations, cela va vite tourner au cauchemar. Cela a déjà commencé, ce serait bien que l’on arrive à rattraper le coup cette fois-ci.

    Cela dit le problème n’est pas si nouveau, il était déjà d’actualité avec les bons vieux forums. Les outils sont justes plus puissants aujourd’hui.

    Il faut que les acteurs du marché, quels qu’ils soient, se montrent responsables et expliquent aussi le pourquoi et le comment des outils que beaucoup d’utilisateurs découvrent et peuvent utiliser à mauvais escient, sans même en avoir conscience (oui je sais, un peu d’angélisme ne fait jamais de mal).

    Rien de nouveau non plus, ça me rappelle les discussions sur la nétiquette et les chartes dans les newsgroups 🙂

  2. Pas très fair-play ce genre d’attitude certes mais de là à imaginer que ce ecommerçant 2.0 aie assez d’influence et d’utilisateurs pour pourrir les commentaires des blogs, il y a un pas que je ne franchirai pas. Ce serait lui accorder trop d’importance.

  3. Le service qui fait la promo n’est pas vraiment l’objet, ce qui m’inquiète, c’est plus le fait que des gens censés être à la pointe dans le domaine des services web et des outils communautaires puissent recommander une telle attitude. Si le dernier des remplisseurs de boîtes aux lettres postales recommandait de coller son prospectus dans celle du voisin de palier, ou encore si La Redoute demandait à ses abonnés de découper une page du catalogue et de la coller dans l’enveloppe en même temps que leurs bons voeux à mamie… complètement incohérent, inefficace et désastreux en termes d’image et de retour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s