Réponse sur un débat à propos des RSS…

Jérémie Berrebi, via son blog Berrebi.org, ouvre le débat sur les RSS. Pour reprendre sa question, doivent-ils être « tronqués » ou non. Et l’auteur de répondre qu’évidemment, des RSS tronqués, c’est pas 2.0 du tout. Vaste débat, qui à mon avis cache plutôt une autre question : mais quand va-t-on forcer les éditeurs de contenus à coller tous leur contenus en intégralité dans les RSS afin que le e-commerce ait la justification d’en faire autant, de cette manière, les clics vers les sites marchands seront encore avancés d’un cran, hein ?

Comme le blog que je viens de monter est publiquement pris en exemple, je me suis permis de réagir – car vous vous en doutez je suis loin d’être d’accord avec cette assertion). Problème, si certains sont promptes à être offusqués par des RSS supposés tronqués (alors que leur format d’origine est justement d’être simple, d’où l’acronyme Really Simple Syndication) , il est assez amusant de constater qu’ils sont moins rapides dans la mise en ligne des commentaires de leurs propres blogs. En effet, ma réaction envoyée aujourd’hui à 12:31 n’est toujours pas en ligne, alors que d’autres postées ultérieurement le sont déjà (cf screenshot ci-dessous).

C’est marrant, moi, ce qui me gêne le plus dans les grands classiques du 2.0, ce sont les blogs et site qui permettent de commenter leurs articles, mais ne les publient pas tout de suite. Autant je comprends que l’enregistrement soit obligatoire pour commenter, autant la modération à priori avec logique sélective, ça m’agace assez rapidement. Comme quoi, tout est très subjectif…

Bref, comme le veut le bon vieux dicton, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, donc voici ma réponse initiale, afin qu’elle soit disponible quelque part (je ne sais même pas si elle sera accessible via le post initial, puisqu’il semble que le blog n’autorise pas non plus le trackback…) . Voici ma réaction initiale, brute de décoffrage, avec les coquilles d’origine, toujours « en attente de modération » :

« Bonjour Jérémie, je réagis ici puisque CNET-gadget y est pris pour exemple. Je comprends ton point, mais je pense que l’on touche ici à certaines limites et surtout qu’il ne faut pas tout confondre en comparant des choux et des navets.

Pour ma part, le RSS est “trafic driver” basé sur le même modèle que celui de la bonne vieille newsletter 1.0 : on s’abonne à un flux ou à une newsletter parce que le site, son contenu et ses services sont intéressants. Cela implique une notion de fidélité de l’utilisateurs pour une marque et un environnement. Le risque de mettre tout le contenu dans les RSS est connu : on déplace un flux d’audience, donc les annonceurs suivront ces flux d’audience et insérerons leur publicité là où elle se trouve. Dans les RSS donc. La différence fondamental entre une publicité sur un site et dans un RSS est fondamentale : sur le site elle est servie à quelqu’un qui a décidé (normalement…) de venir, il est en affinité et la pub est servi dans un environnement pensé pour l’intégrer. Dans un RSS, elle arrive à la maison, totalement intrusive,incontrôlable et subie.

Quant à la comparaison podcast / RSS, je la trouve erronée et sans objet : on compare un type de contenu et un vecteur de trafic (bref un contenu et un outil). Le podcast est par essence fait pour être intégralement “externalisable”… preuve en est beaucoup sont déjà sponsorisés par des annonceurs : un message y est intégré au départ. Eh oui, si le contenu est embarqué, la pub s’embarque souvent avec… 🙂

Je suis moi-même dans cette dualité : mon blog personnel diffuse l’intégralité du contenu dans ses RSS, CNET-Gadget, que je viens de monter à titre professionnel diffuse titre + chapô…

Enfin, je rappelle un détail qui a son importance : RSS signifie Really Simple Syndication. En opposition à la syndication classique (totalité d’un contenu transposé sous une autre marque), les RSS ont été pensés au départ pour afficher une partie du contenus sur un site tiers.

Disclaimer : tout ceci n’engage que moi »

Ci-dessous la réponse dans son contexte :

berrebi.jpg

Publicités

13 réflexions sur “Réponse sur un débat à propos des RSS…

  1. Le vrai scandale c’est qu’au lieu de mettre les photos des produits dans les flux RSS vous pourriez mettre les produits eux-mêmes!

    Cette méconnaissance des besoins des utilisateurs m’attriste beaucoup ! 🙂

  2. Jean Philippe une possibilité qui avait été évoquée sur 2803 est de laisser au lecteur le choix de son utilisation du RSS en version courte ou longue selon ses habitudes. En effet cela va à l’inverse des principes des medias classiques qui diffusent uniquement de l’information contrôlée sur Internet (figaro, liberation & co) et c’est dommage… Je pense qu’ils y perdent en lectorat au final même.

    Pour ma part je diffuse la version longue du flux de 2803, premièrement parce que je n’aime pas avoir des blogs dont le contenu du rss est tronqué dans mon lecteur de flux et deuxièmement parce que la déportalisation du contenu est d’actualité, reste à trouver des moyens de valoriser tout cela mais c’est un autre débat…

  3. Bonjour Henri, c’est un point de vue… personnellement, j’utilise les RSS comme outil de veille et préférerais toujours consulter le contenu, quelle que soit sa forme, dans son contexte… que ce soit un blog ou site média « classique ».

    Là où la limitation est gênante est effectivement sur les mobiles, via des outils basés sur le RSS comme widsets ou Netvibes mobile. Mais est-ce que la réponse est justement celle-là pour les contenus « mobiles » ?

    Quant aux moyens de valoriser tout cela, c’est tout le débat du moment… et pas que sur les RSS. Et c’est peut-être sur cela que nous ne sommes pas d’accord. Pour moi un RSS est un vecteur de trafic sur une zone monétisable, mais pas un service monétisable en soi. Est-ce qu’il est déjà venu à quelqu’un l’idée de mettre des contenus intégraux dans des newsletters ? Non, car les fonction « email this » était là pour cela. Encore une fois, j’ai l’impression que l’on confond le contenu, l’usage et l’outil. Et que l’on élude la question qui fait tousser : quel est le modèle qui permet de faire vivre tout cela ?

  4. Et j’insiste une nouvelle fois, mais affirmer qu’un RSS qui ne contient pas l’intégralité des données est un RSS « tronqué » est une contre-vérité. Un RSS de ce type est finalement un flux XML de syndication de contenu tout ce qu’il y a de plus classique. Le RSS a été défini et pensé dès le départ pour être simple et léger.

    D’ailleurs quand on y pense ce débat est valide pour des formats de contenus très simple : blogs, news. Mais dès lors que l’on parle de contenus plus complexes, il n’a même plus lieu d’être. Prendre l’exemple d’un test produit avec un titre, un résumé, un verdict, un test complet, un plus et un moins, une vidéo, une note du testeur, une note des utilisateurs, des tests des utilisateurs. Quasi impossible de coller tout cela dans un RSS. il n’a pas été fait pour cela. Autant vouloir déménager un 4 pièces avec une Twingo… Dans l’absolu c’est possible, mais ça risque de prendre du temps… 🙂

  5. Au delà de la polémique RSS version courte / version complète, ce qui me gène c’est la modération « excessive » du commentaire.
    Il faut sûrement mettre cela sur le compte d’une lutte anti-spam un peu trop stricte ou d’un problème technique du process de modération 😉
    Quoi qu’il en soit à cette heure, il y a 15 commentaires, mais pas le tien.

  6. Je ne m’excite pas là-dessus, car cela peut provenir d’un problème technique. Il m’arrive de me faire avoir par Akismet qui met en spam automatiquement des commentaires valides. Et j’avoue ne pas passer mon temps le nez vissé sur l’admin de mon blog… On verra lundi. C’est pour cela que j’ai répondu via mon propre blog 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s