Google Base + Checkout + Analytics + AdWords = Froogle réussi ?

Pas beaucoup de temps en ce moment pour poster et je m’en excuse, mais au milieu de mes RSS, j’ai remarqué ce billet très pertinent sur Comparisonengines.com, intitulé « Google Base – The Comparison Shopping Story of Q1 2007« , en écho à mes précédents posts « Shopping engines : finalement, personne n’a cracké le code…« , « Google commence à rassembler les pièces ? » et également à celui d’Emmanuel sur Ecosphère « Google: un suivi multisupport pour les évaluer tous et les lier…« .

Le gars de Comparisonengines.com y développe une analyse plutôt intéressante (et il s’y connaît un peu sur le sujet), arguant du fait que Google Base sera certainement le successeur – réussi, lui – de Froogle. Surtout avec l’addition des services Checkout, analytics, et adwords. Finalement, un vrai petit starter kit pour les revendeurs en ligne de milieu de tableau. Pas bête, dans le sens ou GG a contourné le problème de gestion des flux (la relation est inversée, c’est le producteur du flux qui se conforme au guideline, exit déjà les problèmes de flux de données incohérents et inconsistants), et les soucis de commercialisation : Google Base est un support de distribution qui permet de générer des revenus via les services connexes (Checkout et Adwords), mais pas en propre (re-exit donc les problèmes de mises en avant).

Cela devient d’autant plus intéressant qu’à priori, GG a fait le ménage des Ebay squatters (les revendeurs qui floodent totalement Ebay). J’ai pu mesurer l’étendu du problème à l’époque où je gérais la production d’une plate-forme de shopping pour UK, FR et DE. Outre-Rhin, c’était vraiment effrayant : un revendeur pouvait être présent 4 ou 5 fois en phagocytant 5 marques (Ebay, TradeDoubler, Mentasys, etc.). On arrivait même à l’aberration ultime car Ebay pouvait également être présent dans Mentasys. Bref, le nombre de référence et de revendeurs réels était surestimé 2 ou 3 fois sa taille réel au minimum. Résultat : confusant pour l’utilisateur, cauchemardesque en terme de production, de maintenance, de mapping et de data processing (miam, que de bons souvenirs).

Mine de rien, si le papier de CE dit vrai, Google tient là une belle machine de guerre. Et les « affilieurs d’affiliés » peuvent commencer à se gratter la tête

Publicités

Une réflexion sur “Google Base + Checkout + Analytics + AdWords = Froogle réussi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s