Réseaux sociaux : rififi 2.0 (Socialisez, mais pas chez les autres)

Il y a du mouvement dans le 2.0 en ce moment. Le ton se durcit et on commence à sentir poindre une crispation chez les principaux acteurs. C’est peut-être le début du 3.0, avec atterrissage en douceur (hum), les discours et les annonces laissant la place aux réalités économiques (mais lesquelles, vu que les modèles ne sont même pas encore trouvés).

Cela commence avec la polémique autour de MySpace qui bloque l’utilisation de Youtube puis VideoCodezone. On veut bien être ouvert, mais il faudrait voir à ne pas s’éparpiller non plus. Où l’on redécouvre, l’effet de mode passé, que fidéliser des utilisateurs, c’est une bataille de tous les jours… Même le fondateur de MySpace, Bad Greenspan s’énerve des tours de manivelle successifs infligés à la plate-forme communautaire sur son site.

Dans le même ordre d’idée, mais de manière plus anecdotique, on s’amusera/énervera/insurgera (rayez les mentions inutiles – pardon c’est déjà fait) de l’échange à fleurets (à peine) mouchetés entre Techcrunch l’agence France-Presse du 2.0 (en version Pathé-Marconi), légalement priée par Youtube d’arrêter les plaisanteries en donnant des tuyaux à ses lecteurs pour sauvegarder des vidéos sur leur propre disque dur. C’est assez marrant de voir Youtube interdire à un tiers de donner la possibilité de sauvegarder des vidéos qui sont pour la plupart d’ores et déjà illlégalement diffusée par le plaignant. On imagine bien un voleur de voiture déposer plainte parce que la carnet d’entretien n’est pas à jour… Cela dit, c’est encore plus poilant de voir Techcrunch jouer les robins des bois – un poil moralisateur au passage. Quand plus vicieux que soi incite à une vertu de bon aloi…

On commence à s’interroger pas mal sur la véritable audience de ces sites d’ailleurs… Et on y perd son latin. D’un côté : les annonces ultra-optimistes des uns : voir cet article de MediaPost prédisant que le Web 2.0 – réseaux sociaux s’entend – grossit plus vite que les sites de vidéos et de News, à grand renfort d’études Nielsen / Netratings. Super. Mais au fait ils font comment pour faire de l’argent ces gens là ? J’avais vu un très bon billet en français sur le sujet – impossible de remettre la main dessus. De l’autre côté, on voit de plus en plus d’interrogations sur l’audience des plate-formes de social networking, notamment sur la plus énorme d’entre elles. Et pourtant, le potentiel a l’air d’être là. Oui, mais pourquoi faire et quel est son degré d’affinité pour la marque/plate-forme ? Question à quelque millions de dollars.

Heureusement, il y a quelques lumières pour nous éclairer durant le parcours dans le train fantôme, notamment sur les possibilités économiques de la vidéo en ligne et sur les tendances globales du marché publicitaire en ligne. Cela fait toujours du bien un peu de calme autour de ce bruit ambiant.

Bref, les effets de buzz passés, place aux choses sérieuses et aux problèmes pas marrants. Encore quelques mois de parties 2.0 et il faudra bien consolider tout cela (et on se rendra compte que phpbb étaient un outil de social networking bien avant l’heure 🙂 ). Les vraies questions commencent d’ailleurs à surgir, notamment sur la façon de fidéliser ces communautés (on attrape avec un/des outil(s) sympa(s), mais après ? Comment les conserver, animer un tel volume de données d’une qualité aussi inégale et hétérogène. Il y a un billet très intéressant là-dessus par Francis Pisani. On commence même à parler d’intelligence collective, de systèmes auto-organisés, un thème cher à Thierry Crouzet. J’avais lu son bouquin sur le peuple des connecteurs il y a quelques mois. J’avoue que la théorie est intéressante et pas mal de points sont tout à fait défendables/possibles. Mais je dois dire que ma crédulité s’érode vers les 10H du matin, lorsque je suis dans le bain de la réalité (voir dans le cambouis)… Néanmoins, j’ai déjà pu constater au sein d’une communauté d’utilisateur émerger des formes d’auto-organisation (giclage des emmerdeurs récurrents, modération de propos outranciers). Mais je ne vois pas comment on peut totalement retirer une intervention humaine pour gérer des communautés d’utilisateurs, qui plus aussi phénoménales (selon les chiffres qui circulent) que celles de Youtube, MySpace et autres Facebook. Cela dit, au risque de passer pour un vieux con, même si les outils n’étaient pas les mêmes et la finalité n’était pas la même non plus, on s’était tout autant excité autour de la puissance des Multimania et consorts il y a quelques années. Jusqu’à ce que la baudruche se dégonfle parce que 0 x 1 000 000, ça fera toujours 0.

Rien à voir, mais à part le fait que Shopping.com a pris un slot chez MSN UK et FR (et 01Net, il paraît – mince que va devenir Micro-achat ?) et que Lycos s’est payé Mentasys, remettant du coup un sérieux coup de talon dans le Shopping – en allemagne tout du moins. Bon hormis cela, vous avez entendu parler des comparateurs de prix pour Noël ? Non ? Moi non plus, j’avais peur d’avoir raté quelques chose. Non je suis mauvaise langue. Kelkoo a sorti un super guide d’achat de cadeaux de Noël :-). N’empêche, je suis dégoûté, l’année dernière, j’avais eu le droit à un petit mot et à une boule avec de la neige dedans. Tout se perd.

MAJ du 16/11/2006 : décidément, Murdoch est très prolixe à propos de mySpace en ce moment. Il a annoncé hier que MySpace vaudrait 6 milliards, ce que confirmeraient certains analystes. Dans la foulée, il annonce que le service dénombre maintenant 130 millions de membres, avec une croissance de 8 millions de nouveaux utilisateurs par mois. Questions (peut-être pas à 6 milliards…), quelle sont les proportions de membres actifs ? Quelles sont les thématiques les plus actives ? Ce serait assez intéressant de savoir tout cela… En attendant, le deal avec Google aurait généré quelques 50 millions de $.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s